La BAD approuve plus de 33 milliards de FCFA pour l’agriculture dans la vallée de l’Ouémé

La Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé ce mercredi à Tunis environ 33 milliards de FCFA, en vue de financer un énorme projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la vallée de l’Ouémé (PAIA-VO). L’objectif du PAIA-VO est d’aider à assurer une croissance durable de la productivité et de la production agricoles par la promotion de la croissance de ses  sous-secteurs. Le projet doit améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle aussi bien qu’une croissance économique forte et inclusive au Bénin.

Le PAIA-VO servira à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en ciblant des zones économiquement et socialement déshéritées avec un énorme potentiel agricole, lié aux  terres fertiles de la vallée de l’Ouémé. Ceci se fera  par l’appui au développement des infrastructures et de l’entrepreneuriat agricole. Le projet couvrira environ 14 communes situées dans l’Ouémé, le Zou et l’Atlantique, une zone aux terres fertiles, située le long du fleuve Ouémé. La terre cultivable y couvre  plus de  70.000 hectares, dont moins de  30% sont actuellement exploités.  Les trois composantes du projet sont : le développement des infrastructures agricoles, le développement des chaines de valeur et le management du projet. A part les infrastructures visées, trois sous-secteurs sont visés : le riz, le maïs et le marché des cultures maraîchères déjà visés dans le cadre du Plan stratégique de relance du secteur agricole (PSRSA).

Ses activités les plus importantes concernent l’irrigation (sur 5000 hectares), le stockage, l’accès aux marchés, l’appui conseil à 21 000 agriculteurs, la recherche-développement ainsi que le renforcement des capacités des propriétaires terriens. Le projet appuiera l’entreprenariat agricole et l’emploi des jeunes.  Ainsi, deux nouveaux centres de formation de type « Songhai »  seront mis en place.  Le PAIA-VO soutiendra l’installation de plus de 2500 jeunes entrepreneurs agricoles à travers la formation et l’acquisition d’équipements agricoles modernes. Plus de 420 000 personnes seront directement touchées par le projet. De façon indirecte, c’est environ 1,4 million de personnes qui en bénéficieront.

Même si cela reste un grand investissement dans l’agriculture qui pourrait renforcer les jeunes dans ce secteur et accompagner la croissance économique du pays, il est normal d’émettre des inquiétudes quant à la bonne gestion de ces  fonds et leur orientation sur l’impact.

Voir l’article original

Publicités

A propos Frejus THOTO

I hold an MSc. of Agricultural economics. My work is focused on agriculture, climate change, ICT4Ag and youth.
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La BAD approuve plus de 33 milliards de FCFA pour l’agriculture dans la vallée de l’Ouémé

  1. C’est bien le soutient de la BAD, mais tout est dans l’exécution des différents projets et la gestion efficiente des fonds.

  2. Despite of the fact that Oueme valley haven’t regard in big part in national policy, we can be partially satisfy but we must tag along into practice for actualy be sure about the shock.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s